Liberté, égalité = valeurs oubliées

Je me souviens de l'école primaire au moment où l'instituteur m'a fièrement appris la devise française et ce qu'elle impliquait. "Liberté, Egalité, Fraternité", ces trois mots simples en apparence mais gorgés de symboles, et de responsabilités.

Que sont devenues ces valeurs après 2015 ? Je ne les vois plus du tout (à part la dernière).

Liberté

Tout de suite après les attentats de Janvier, nous avons eu le droit à la loi sur le renseignement, dont on a déjà beaucoup parlé.
Suite aux attentats du 13 Novembre, le président déclare l'état d'urgence tout de suite et à peine a t-il commencé que l'on parle de l'étendre à trois mois, chose qui sera faite et acceptées par la quasi-totalité des députés. L'état d'urgence supprime un élément essentiel et garant de la démocratie et de la liberté : la séparation des pouvoirs. Il devient possible aux forces de l'ordre de se passer de mandat de la part d'un juge, permettant ainsi les perquisitions sur simple suspicions.
Pour l'instant l'état d'urgence a permis environ 3000 perquisitions, 391 assignés à résidence, 524 procédures judiciaires, 62 condamnations (combien en rapport avec le terrorisme ?), et sans oublier les nombreux débordements et dérapages. Autant de perquisitions pour si peu de résultats, pas de quoi s'en féliciter, surtout quand celà cible des écologistes et radicaux critiquant le gouvernement sans être une menace (pas vraiment le profil de personne à faire le Jihad). N'oublions pas aussi que l'état d'urgence a mené aussi à l'interdiction de manifester, plutôt pratique pendant la COP21 où de nombreux écologistes avaient prévu de manifester.
Même sans état d'urgence, on peut toujours faire des perquisitions, il suffit d'un mandat. Ca évite pas mal d'erreurs et de débordements et n'empêche pas d'enquêter sur le terrorisme. Ce n'est pas en enchaînant la France que le terrorisme s'arrêtera.
L'apport de sécurité ne doit en aucun cas se faire au détriment de la liberté. On a tous quelque chose à cacher, ça s'appelle la vie privée, et rien ni personne ne doit interférer avec.

Egalité

Dans un climat tendu, où l'on rappelle sans arrêt qu'il faut rester unis et ne pas diviser les français, on parle de déchéance de la nationalité française pour ceux qui ont une double nationalité et sont coupable de terrorisme, assez contradictoire non ?
Il y'aurait donc deux catégories de français : les français qu'on ne remettra jamais en cause, et les binationaux. Une belle preuve d'égalité... En plus de poser un soucis d'égalité entre les citoyens, cette loi est inutile. Un terroriste prêt à se faire exploser ne porte aucun intérêt à sa nationalité française.
Malheureusement ce n'est pas avec une loi comme ça qu'on combat le terrorisme, ça ne le fera pas reculer. La plupart des gens défendent alors cette loi pour le symbolisme. Et si on s'occupait d'être efficace avant tout ? Au lieu de tourner le dos à nos citoyens qui se sont transformés en terroriste en les expulsant, attaquons-nous à la raison qui les a poussé à devenir terroriste. Quel est le but de cette loi à part diviser les français ?

Je suis profondément déçu de voir ces valeurs qui symbolisent la France, baffouées et oubliées. Déçu que l'on s'attaque de manière impulsive et non raisonné au terrorisme, en ne traitant pas le problème à son origine.